14. là où Ginette et Couturier reviennent à la maison

Aux branches des arbres s’accrochaient des lambeaux de brume se métamorphosant en filaments de givre. Par la magie d’un phénomène météorologique, la ville tout entière se transformait en un décor de peintures hollandaises. Malgré l’obscurité, une lueur émanait de toutes choses dessinant le panorama de la vie, même si la plupart d’entre elles semblaient ensommeillées… Poursuivre la lecture 14. là où Ginette et Couturier reviennent à la maison

13. là où Couturier considère qu’il y a trop de flics en ville

Le problème avec les villes tranquilles, c’est que la moindre histoire prend des proportions gigantesques. Les habitants s’imaginent vivre un instant exceptionnel comportant les risques et les héroïsmes générés par les plus grandes catastrophes. Chaque citoyen devient un héros potentiel ayant réagi avec sang-froid devant la baisse des températures due à un hiver précoce, à… Poursuivre la lecture 13. là où Couturier considère qu’il y a trop de flics en ville

12. là où la danseuse vroum-vroum devient plus belle que belle

Lorsque Ginette se recoucha, Couturier dormait encore. Elle le regarda tendrement et laissa grandir sur son visage, un petit sourire chargé de ce qu’il faut de mesquin afin de laisser transparaître sa participation à une action répréhensible, mais dont elle estimait, avec un orgueil sensé, la grande légitimité. Bien que directeur du journal local, Jean… Poursuivre la lecture 12. là où la danseuse vroum-vroum devient plus belle que belle

11. là où apparaissent deux agents d’assurance

Jean Smart aimait les secrets. Il les avait classés en deux catégories. Ceux qu’il laissait dévoiler aux  lecteurs et ceux qu’il enterrait profondément en les exilant à tout jamais vers des limbes connus de lui seul. Dans les deux cas de figure, ce commerce se révélait lucratif. Par le dévoilement, le tirage du journal augmentait… Poursuivre la lecture 11. là où apparaissent deux agents d’assurance

10. là où Couturier découvre une étole rouge dans le placard

Les rêves sont des parchemins délavés où quelques traits subsistent, esquissent les contours des histoires, bordures toujours trop maigres afin de cerner vraiment ce qu’il s’y passe, mais ces reliques intriguent le rêveur à son réveil.  Couturier, en dormant, s’était promené avec un cheval marchant sur une plage léchée par des vagues de sang. Les… Poursuivre la lecture 10. là où Couturier découvre une étole rouge dans le placard

9. là où une plume trouve une fente intermammaire

Couturier s’était endormi rapidement, emporté par le sommeil lourd qui suit l’amour. Ginette, éveillée, demeurait songeuse et s‘inquiétait de son manque de prudence, évaluait la folie de coucher avec un inconnu dès le premier soir. Étendue nue sur les draps, elle n’arrivait pas à dissiper les chaleurs partagées durant les ébats et s’étonnait de la… Poursuivre la lecture 9. là où une plume trouve une fente intermammaire

7. là où la danseuse vroum-vroum exécute sa première danse au lupanar

Sous la pluie, entre les éclaircies de soleil, le temps s’était écoulé plus vite que l’imaginait Ginette. Elle s’était oubliée devant la vitrine d’un magasin, admirant un sac en cuir serti de figurines en argents représentants des danseuses exotiques. Les postures étaient pleines d’élan et dévoilaient une suite de chorégraphies ressemblant à la gestuelle élémentaire… Poursuivre la lecture 7. là où la danseuse vroum-vroum exécute sa première danse au lupanar

6. là où Couturier tombe amoureux de la danseuse vroum-vroum

Les travaux de remise en état de l’appartement obligèrent Couturier à y passer toute la matinée, écopant, récurant et essuyant les flaques à l’aide de tous les linges dont il disposait. Puis, il arrima un labyrinthe de ficelles en utilisant les gonds supérieurs des battants et suspendit une multitude d’étendards mouillés. Cette forêt de toile… Poursuivre la lecture 6. là où Couturier tombe amoureux de la danseuse vroum-vroum

5. là où la danseuse vroum-vroum se fait engager au lupanar

La première difficulté impactant la vie d’une danseuse vroum-vroum novice est de trouver un lupanar où s’installer durablement. Il faut séduire le gérant, souvent un gros ventripotent qui confond service dû aux clients et maitrise de l’art érotique. Ce genre d’animal conserve des prudences de commerçants et s’évertue à faire passer des entretiens d’embauche afin… Poursuivre la lecture 5. là où la danseuse vroum-vroum se fait engager au lupanar