Lorsque le Cargo travaille sur les arts de la scène, nous libérons un mur afin d'accueillir un artiste peintre ou photographe

les visites se font sur demande ou si passez dans le quartier et que le Cargo est à quai, alors soyez les bienvenus


Dès le 24 mars et jusqu'au 17 avril 2022, nous exposons deux œuvres de Pascal Bourquin

lafabbrica_XXXVII_2020, huile sur panneau 74 cm / 73 cm


Depuis sa première exposition en 1992, il trace son chemin en peintre autodidacte avec un passage à l’École d’art, section graphisme. Dans ce cadre, il perfectionne notamment la pratique du dessin.

La photographie est le point de départ de ses peintures. Il utilise la mémoire de ce support, capture l'instant fugitif, rencontre fortuite ou planifiée avec la lumière afin de la restituer sur ses toiles, de saisir la variation des couleurs au fil des saisons.

Les photographies initiales sont ensuite transformées en tableaux et dessins à l’atelier, à l’huile sur panneaux, pastels à l’huile, crayons de couleur ou encore fusain sur papier. Le format carré s’est imposé depuis plusieurs années, une fenêtre parfaite pour donner vie à ces différentes sensations.

En 2009, lors de la participation à une exposition au Musée des Beaux-Arts à La Chaux-de-Fonds, dédiée à l’industrie, il a réalisé à quel point ces métiers sont peu représentés dans la peinture actuelle. Cela a induit une recherche et un travail de longue haleine et en perpétuelle évolution sur cette thématique spécifique.

C’est un hommage à ce savoir-faire de notre région industrielle, à son grand-père horloger. Surtout au souvenir de l’atelier de ce grand-père, espace où Pascal Bourquin a grandi. Ce lieu était, crise oblige, à moitié vide et est devenu très vite son terrain de jeu favori.